Table basse Noguchi

Ici sont déposés tout les dossiers de fabrication de meuble et mobilier en bois massif.
Répondre
Albert_G
Membre actif
Membre actif
Messages : 28
Enregistré le : 23 mars 2021, 16:08

Table basse Noguchi

Message par Albert_G » 07 avr. 2022, 10:42

Bonjour à tous,

Ci-joint le dossier technique de la table basse Noguchi.
Je ne présente pas cette table, c’est inutile, internet est là pour ça !

Genèse du projet :

Un jour, j'étais chez un collègue de philosophie, heureux propriétaire d'un appartement, mais hélas, il vit encore dans ses cartons. C'est le genre d'ami a 2 mains gauches et 5 pouces sur chaque main, j'étais passé chez lui pour des bricoles et réaliser des métrés pour une bibliothèque.

Lors du repas, nous discutions de l'aménagement de son appartement.

L'inconfort ressenti lors du repas me donna une idée, en effet, manger une pizza sur des cartons de déménagement en guise de table, ce n'est pas très convivial.

J'avais trouvé quelques jours auparavant, les plans de la table sur internet. Je lui ai parlé du projet, il me dit banco, la bibliothèque est en cours de fabrication.

La production :

Avec mes élèves, nous nous sommes lancés dans la fabrication de la table basse.
Les pieds sont en frêne et le plateau en chêne.

La difficulté du projet, réside dans le panneautage du plateau, au vu de la dimension du plateau, nous devons être vigilants sur la sélection de nos bois, secs et un fil droit, pour limiter les futures déformations.

Après le choix des bois et le débit, nous avons constitué deux plateaux de 500 mm de large et nous les avons ramenés à une épaisseur de 20 mm. Nous avons procédé de cette manière, car notre raboteuse a une largeur de coupe de 820 mm. Une fois les plateaux ramenés à 20 mm d’épaisseur, nous avons collé ensemble les deux plateaux de 500 mm pour obtenir un plateau à 1000 mm.

Nous avons réduit notre plateau à moins de 980 mm de largeur à la scie à format, car notre ponceuse calibreuse a une capacité de ponçage de 1000 mm de large. Une fois réduit à 19 mm, nous avons usiné notre plateau sur la CN.<br/>
Une fois la découpe réalisée, nous avons réalisé un petit chanfrein en périphérie du plateau et réalisé un ponçage avant la mise en finition.

Vient le panneautage des pieds, même procédé que le plateau, sauf que l’on réalise un seul et même bloc de 40mm d’épaisseur. Pour l’usinage, nous avons imbriqué les pieds dans le même bloc capable. Ainsi, nous conservons la même teinte des bois et également nous limitons les chutes.

Suite à la découpe, nous avons réalisé le perçage des pieds, à la perceuse à colonne, afin d’insérer une tige métallique de 8 mm de diamètre pour assurer la liaison des pieds.

Le perçage réalisé, vient l’étape du profilage ¼ de rond en périphérie des pieds. Nous avons opté pour un ¼ de rond de 16 mm réalisé à la défonceuse. Ci-joint le lien de l’outil :

https://www.manomano.fr/p/93922211-hm-f ... id=4721966">

Pourquoi cet outil ? C’est le seul qui est assez gros, avec une queue de 8 mm. Nous n’avons pas d’adapteur sur notre défonceuse pour installer un ¼ de rond avec une queue plus grosse. Attention, l’outil vendu par Mano Mano, a un roulement trop petit par rapport à notre usage. Nous l’avons changé avec un roulement de 13 mm pour éviter d’obtenir un carré indésirable sur nos pieds.

Après essai, l’effort de coupe est assez important, pour éviter les mauvaises surprises, nous avons réalisé un ¼ de rond de 9.5 mm, pour réduire la passe avec l’outil de 16mm.

Une fois le profilage des pieds réalisé, nous avons réalisé le ponçage de finition.

La finition :

Il me restait des fonds de pots d’huile Rubio Monocoat transparent que je devais terminer.
Avant d’applique l’huile, on applique un primaire anti tanin, sur les bois, on ponce une nouvelle fois pour coucher les fibres et on dépoussière le support.
L’huile est facile à travailler, il faut bien la répartir, ne pas laisser de surcouche et ressuyer l’excédent avec un chiffon. Attention à laisser vos pads et chiffons dans de l’eau pour éviter l’auto combustion du produit.
Le métallisant, qui sert de couche protectrice supplémentaire, film étanche, sera rajouter chez le client.

Conclusion :

Après les variations de température et d’humidité que l’on a dans notre atelier, j’avais peur que le plateau se déforme de trop. En cette période, on passe du printemps à l’hiver en peu de temps. Il neige actuellement chez nous, alors que la semaine dernière nous mangions encore dehors…

Après contrôle avec une règle de maçon (en état) nous observons un léger millimètre de déformation, cela reste négligeable au vu de la dimension du plateau.

Si je devais refaire le projet, j’incrusterais en contre parement des renforts pour réduire les déformations futures. A voir chez le client, comment le plateau va travailler. Normalement, son système de chauffage est assez doux, on verra à l’usage. Le plateau n’est pas solidaire des pieds, idem on verra à l’usage. Le plateau repose sur 3 points d’appui, donc même s’il se déforme un peu il restera relativement stable

Dans ce genre de projet, le choix des matériaux est un impératif, on se doit d’être exigeant sur la qualité du bois et de purger le moindre défaut. C’est un bon exercice, mes élèves ont apprécié de travailler sur ce projet.

A+
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
Stephane
Administrateur du site
Messages : 188
Enregistré le : 29 août 2011, 09:48
Localisation : La Seyne sur Mer

Re: Table basse Noguchi

Message par Stephane » 02 août 2022, 12:53

Merci beaucoup !
Quand on a pas de tête, on a des jambes... je marche très vite !
PLP-GIB-Lycée Paul Langevin - La seyne sur mer

Répondre

Retourner vers « Meubles et mobiliers en bois massif »